AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mark st john

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarAdminChef'Messages : 44
Date d'inscription : 24/08/2012
MessageSujet: Mark st john   Mer 22 Oct - 22:08

Après le double article sur Vinnie, le  "Kiss France Forum"  vous propose  un éclairage sur Mark st John, le musicien le moins connu que KISS a compté dans ses rangs. Après moult recherches et vérifications voici ce projet finalisé.


Bonne et agréable lecture a tous !

Laurent Richier  -"Kisslolo" -




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mark St John, l’éphémère tigre blanc …




De tous les musiciens qui se sont succédé au sein du groupe le plus chaud du monde, Mark St John est celui qui reste le plus mystérieux et qui  aura le moins estampillé le groupe de son empreinte musicale. Son parcours éclair au cœur du combo  new-yorkais est jalonné de malchance et par la maladie. Son intégration au mauvais moment où le groupe n’en n’est plus un, se finira comme cela avait commencé dans l’indifférence la plus totale ! Les vieux fans du groupe se souviennent de ce guitariste qui a illuminé "Aminalize" de ses solos qui ont émerveillés nos oreilles, de vieilles et très rares photos ou il posait timide avec le reste du groupe, un programme tour, un clip et de succinctes apparitions live sur la tournée américaine. Finalement peu de chose pour ce musicien pétri de talent que Kiss a laissé sur le bas-côté un jour de décembre 1984.
Il y a eu peu d’écrits sur ce musicien aujourd’hui presque oublié. Le dernier en date est celui de Stephan Biard dans le "Rock Hard Magazine" n° 125  en guise d’hommage. Mark a donné peu d’interview et s’est peu répandu sur son bref passage dans Kiss. Quelques papiers tout au plus, la vie de Mark Norton ne se résume pas à son éphémère aventure Kissienne, il y a eu aussi quelques rares moments de gloire, de nombreuses déceptions  et échecs,  la création de ses groupes  Whiter Tiger et The Keep, son album solo et quelques autres projets qui ont jalonné sa trop courte vie.
 La légende Kiss  a elle aussi quelque peu oublié ce musicien, puisque dans le programme Tour pour les 40 ans, censé célébrer le groupe dans son ensemble, il n’y a  aucune photo de lui et que son histoire tient en une ligne !  Lors de l’annonce de l’intronisation du groupe au rock’n’roll all fame, il y a un petit communiqué de Gene citant tous les membres du groupe, mais seul Eric Carr et Bruce Kulick ont trouvé grâce aux yeux de Paul avec Ace, Peter, Tommy et Eric Singer afin d’y être immortalisé en oubliant volontairement Vinnie Vincent et Mark St John, Il ne faut pas oublier que Kiss est loin d’être exemplaire au niveau comportemental avec ses musiciens. Depuis l’institution n’a introduit que les 4 originaux dans une bouffonnade sans nom, Gene a quand même eu la gentillesse et la délicatesse de le citer comme Vinnie ainsi que tous les membres ayant jalonné la longue carrière du groupe, le 10 avril lors de son  intervention contrairement à Paul.



Musicien amateur …




 Mark Norton voit le jour le 7 février 1956 en Californie, à Hollywood, il a un frère et une sœur plus jeune que lui. Il raconte que son enfance a été tout ce qu’il y a de plus normale, et que le sport l’a intéressé plus que la musique. Mark commence la guitare en loisir après avoir vu les Beatles à la télé. Mark joue dans pas mal de groupe de "garage" comme Jabberwalkie ou Pass the hats qui se produisent dans des clubs de troisième ordre  sans percer et accéder au club branché du centre-ville. En parallèle, Mark se produit avec un groupe de disco dans les années 1977/78 Mrs Cleans band (le groupe de monsieur propre), puis migre à Nashville pour jouer du western et du country.
 A 25 ans à force de galérer, Mark se lance dans l’enseignement de la guitare dans les magasins d’instruments. Il enregistre des démos "guitares héros"  hyper démonstratives pour se faire remarquer, son manager qui est aussi un ami proche envoie sa cassette à Mike Varney qui l’insère dans sa rubrique "spotlight" dans le magazine Guitar Player. Il joue à cette période-là dans un cover band appelé  Front Page.
Le destin est parfois facétieux, puisque Mark Norton croise Vinnie Vincent  fraîchement arrivé dans Kiss.  Mark est avec son ami Allan Holdsworth en studio lors de l’enregistrement de "Road games ", ils sont avec Jack Bruce et  Jeff Berlin quand Grover Jackson vient les saluer en compagnie de Vincent Cusano le nouveau guitariste de Kiss. Mais comme on le sait, KISS a souvent été un sujet de moqueries, notamment chez certains puristes du rock. Jack, Jeff et Mark se payent gentiment  la tête de Vinnie des que celui part... La volonté divine rattrapera Mark... 2 ans plus tard !
Le succès n’étant pas au rendez-vous, il poursuit ses cours et refait une démo qu’il envoie à Pat Travers qui est managé par un certain... Doc Mc Ghee ! Il fait de même avec le groupe Yes, une à Geddy Lee de Rush  et une à Kiss. En tout, il expédie 8 démos en espérant le contact qui pourrait métamorphoser sa vie.



La chance d’une vie …




 Début 1984  Mark Norton  incorpore le  groupe nommé Dali constitué de David Donato au chant, J.R. Saenz a la batterie et  Glenn Hughes  à la basse et aux backing vocaux. Le groupe enregistre une démo  avec le producteur Andy Johns, mais l’aventure tourne court car Donato rejoint un autre groupe légendaire  Black Sabbath. Mais la providence  va  enfin frapper à la porte de Mark, la collaboration entre Kiss et Vinnie se terminant dans le chaos, Paul appelle Grover Jackson en lui demandant quels sont ses 8 meilleurs guitaristes.
Grover ne donne que le nom de Mark, celui est devenu représentant pour les guitares Charvel et Jackson dans les séminaires officiel. Mark n’étant pas fan de Kiss demande à ses élèves de lui prêter quelques disques du groupe  pour se familiariser avec leur musique et lui indiquent quelques classiques ! Il fait des démos de chansons représentatives de son jeu de guitare.
Paul impressionné, lui demande de venir à New York pour une audition. Mark Norton rejoint le groupe au studio S.I.R, il est le seul à faire l’essai.  Gene vérifie, s’il a le bon look, ce qu’il le déconcerte. Sa prestation se déroule assez mal, jouant de façon trop agressive et en précèdent le rythme, Gene et Paul ayant appris en autodidactes. Le choc musical est quasiment frontal entre eux. Mark étant aux antipodes de leur culture musicale ! Il n’est ni fan de Kiss, ni-même amateur de Hard Rock, et tire essentiellement ses influences du Jazz et de la musique classique .Il se sent dans la peau d’un guitariste débutant, le groupe lui dit qu’ils le rappelleront.
Mark sur le départ pour retourner en Californie est rappelé le lendemain pour être  ré-auditionné et là Mark quelque peu de mauvaise humeur se lâche en jouant de la guitare derrière la tête et en descendant son manche de guitare en une multitude de notes de façon démente ! Mark complètement déboussolé ne comprend pas pourquoi le groupe ne jouent pas avec leur propre instrument, mais avec ceux du S.I .R sans préparation, ni accordage !



Aminalize selon St John




Gene et Paul satisfait du deuxième essaie le rappelle pour lui propose la place avec quelques changement dans le look et la modification de son nom, Gene le renommant St John. Ils lui font percer les oreilles, teignent ses cheveux en noir et lui font porter pantalon et bottes en cuir.   La vie de Mark St John à 28 ans se métamorphose ! Il quitte la Californie, vend sa voiture, brise sa relation de 4 ans avec sa petite amie pour s’installer à New York. Mark entre officiellement dans Kiss, puis en studio sans avoir paraphé  de contrat !
Sans perdre de temps, le groupe s’attelle à son nouvelle album, mais Kiss est une coquille vide et le départ de Vinnie, contraint Gene et Paul à se tourner vers des compositeurs extérieur pour l’écriture des nouveaux titres. Desmond Child, Mitch Weissman et Jean Beauvoir sont mis à contributions. Michael James Jackson doit produire l’album mais par manque de temps, il se désiste et ne s’occupera que de la production des parties de batterie et c’est Paul Stanley qui s’en chargera pour la première fois dans l’histoire de Kiss, cela marque aussi la prise de pouvoir de celui-ci en tant que leader du groupe. En effet Gene Simmons, co-fondateur,  chanteur et compositeur à quasi parité  avec Stanley,  entreprend de se lancer dans une carrière d'acteur. Lorsque la conception d'Animalize  débute, Gene Simmons est accaparé par le film Runaway, L'Évadé du futur avec Tom Selleck et Cynthia Rhodes où il interprète  le rôle du terroriste.
Pour ses nouvelles chansons, il  confie  ses démos à Paul Stanley, qui se charge seul de matérialiser ses ébauches en version définitive. Durant l'enregistrement, Simmons enregistre ses parties à la Hit Factory, à New York, tandis que l'essentiel du travail se fait sous la direction de Stanley, au Right Track.  Paul s’absente souvent pour rejoindre Lisa Hartman et Eric coule des jours heureux en Floride à courir après la gente féminine.  Mark restant seul en studio avec les ingénieurs du studio pour s’occuper de ses parties de guitare et selon lui des parties de basse.



Du rêve au cauchemar …




Mais Paul est insatisfait du travail effectué par Mark St. John, lors des séances d'enregistrement pendant son absence et Gene Simmons et Paul Stanley rejettent toutes ses idées, les jugeant incohérentes avec la musique Kissienne. Aucune de ses compositions ne sont retenues et les quelques riffs qui sont maintenus ne lui seront pas crédités, et comme si cela n’est pas suffisant Paul préfère conserver les solos de Bruce Kulick (petit frère de Bob, l’homme qui grava les titres sur la face studio "d’Alive II" et les inédits de  killers) des démos de Gene sur "Murder In High Heels" et "Lonely Is The Hunter" plutôt que ceux enregistré par Mark, lors de la phase de mixage ou il n’est pas convié.
 D'après Mark, c’est Jean Beauvoir qui joue les parties de basse sur les titres  "Get All You Can Take", "Under the Gun" et "Thrills in the Night" à la place de Gene trop accaparé par son film.
 Lors de la signature de  son contrat, celui-ci se rend compte qu’il n’est composé que d’un salaire fixe, payé triple en studio sans aucun droit de publication, de sous publication, aucunes royalties, et rien sur le merchandising, à prendre ou à laisser, selon ses dires !
L’album est bien accueilli, il est certifié disque de platine par la RIAA et se classe à la 20 place au Billboard 200. . Le single "Heaven's on Fire" fait une belle carrière dans les charts, puis "Thrills in the Night" aura les honneurs du second single ainsi qu’à un vidéo clip.
Mark rentre quelques jours en Californie avant de tourner le clip de "Heaven's on Fire" et de répéter pour s’envoler direction l’Europe pour le début de la tournée. Un matin, Mark se réveille avec une grosse inflammation à une main. Mais il ne s’inquiète pas plus que cela, pensant que c’est le stress et la fatigue dut aux très longues heures d’enregistrements de ses prises de guitares. Il attend ainsi 4 jours avant de contacter Paul qui l’envoie prestement chez les meilleurs spécialistes de Beverly Hills qui lui diagnostiquent une forme rare d'arthrite baptisée Syndrome de Reiter qui l’empêche de jouer. Mark assure avec moult douleurs sa participation au clip et cela sera une des rares apparitions du groupe au complet avec lui.



Mark ou Bruce …




Paul et Gene paniquent, l’Europe se profile et personne d’autres n’avaient été auditionné, Bob Kulick propose à Paul de prendre en dépannage pour le début de la tournée son petit frère Bruce que le groupe connaît déjà.
Bruce effectue l’intégralité de la tournée européenne d’Animalize, Mark n’étant toujours pas rétabli, il est toujours à l’hôpital, Kiss a hâte qu’il soit remis sur pied et prend des nouvelles quotidiennement. Le groupe en petite forme se produit au Zenith de Paris le 5 novembre 1984 avec Bon Jovi en première partie en clôture des 30 dates de chauffe pour la tournée nord-américaine.
Le 15 novembre s’ouvre à Bethlehem, en Pennsylvanie, la seconde partie du périple du groupe pour promouvoir Animalize, Bruce assure toujours l’intérim. Mark qui n’a encore jamais répété avec le groupe observe attentivement des coulisses en attendant un mieux pour enfin monté sur scène !
Ce jour arrive le 27 novembre 1984 à Baltimore,  Bruce Kulick  commence le concert puis laisse sa place après "Under the gun" pour finir le show. Lors de la salutation du groupe au public à la fin du spectacle, les 5 membres montent sur scène ! Mark joue sur les deux concerts suivants, le 28 à Poughkeepsie sur 3 titres et le 29 novembre à Binghamton dans son  intégralité. Ce sera le seul !
Bruce reprend son rôle de doublure dès le show suivant ! Mark restant dans les coulisses, donne des cours de guitare au musicien de Queensrÿche, sa dernière apparition avec le groupe se passe en backstage le 7 décembre 1984 à Fort Wayne dans l’Indiana. C'est à cet instant précis que Paul et Gene tranchent en faveur de Bruce Kulick, qui devient alors officiellement le nouveau guitariste soliste de Kiss .Le 8 décembre, le concert de Détroit sera filmé et sortira en  VHS sous le titre " Animalize Live Uncensored". La version de "Heaven's on Fire" issue de ce concert a fait partie de l'album  Hear 'n Aid, le projet humanitaire de RJ Dio. Mark St. John et le groupe se sépare à l'amiable et sans animosités.



Renaissance …




Mark décide de garder son nouveau patronyme et rebondit dès janvier 1985 commençant à travailler avec David Donato (Black Sabbath) et Barry Brandt (Angel) sur des démos... Le 18 mars Mark St. John jamme au "FM Station" club avec Rudy Sarzo et Tommy Aldridge, puis participe  à un concert   Jazz pour Greenpeace, avec des musiciens de jazz légendaires, tels que The Steve Hooks Band, Stu Nevitt (Shadowfax), Slyde Hyde (Tom Scott/Supertramp), Al Aarons (Count Basie), plus quelques autres grands  invités.
Mark monte son propre groupe, baptisé White Tiger en compagnie de son frère Michael Norton à la basse, du batteur Brian James Fox et du chanteur David Donato. Ce dernier ayant très brièvement été le chanteur de Black Sabbath. Eric Singer l’actuel batteur du baiser a déclaré lors de l’annonce du décès de Mark que celui-ci l’avait contacté et rencontré pour qu’il fasse partie du groupe, il avait décliné car il avait déjà d’autres engagements à ce moment-là !
White Tiger publie en 1986 sur le label indépendant E.M.C. un premier album éponyme qui atteint le score très honorable de 50 000 exemplaires vendus. A noter que Mark St. John est le premier ex guitariste de Kiss à sortir son album avant Ace Frehley et Vinnie Vincent!
Mark surfe au niveau du look dans la continuité d’animalize, l’album contient 9 titres écrit par la paire Donato/St. John, Rock Warriors, Love / Hate, Bad Time Coming, Runaway, Still Standing Strong, Live to Rock, Northern Wind, Stand and Deliver, White Hot Desire.   Le groupe l’enregistre au Front Page Studios, et Mark St. John s’occupe de la production, c’est dans un hard rock classique que le groupe évolue et Mark montre tout son talent, malheureusement l’autoproduction catastrophique  dessert l’album ! Mark remercie dans les crédits Gene et Paul, mais bizarrement pas Éric... Le groupe effectue seulement 7 concerts en Californie  au court de l’année 1987, White Tiger se sépare en 1988 alors qu'il prépare les maquettes d'un deuxième album, 7 titres était déjà prêts. En cette année, Mark fait équipe avec Jeff Scott Soto le temps de  faire une démo ensemble, le projet  restera aux oubliettes...
Mark contacte le groupe Canadien Anvil qui recherche un deuxième guitariste, mais il n’y aura pas d’audition et pas de suite.




La réalité est cruelle …




Les temps sont durs et Mark collabore avec David Hasselhoff en 1989 et apparaît en tant que guitariste dans le clip de " Is Everybody Happy" de celui-ci.
3 des 4 membres de White Tiger réactivent le groupe et fusionne avec The Tree rebaptisé immédiatement The Keep à savoir, Mark, son frère Michael Norton à la basse, David Donato qui a changé son nom en Michael McDonald au chant et en intégrant le batteur Peter Criss, Cette formation n'enregistre qu'une seule maquette et ne va se produire sur scène qu'une seule fois le 2 mai 1990 au Guitar Center de Lawndale. Aucune maison de disque ne veut signer le groupe, celui disparait sans faire de bruit  Les relations entre Mark et Peter n’étaient pas simples et le Catman ne sera pas tendre envers Mark lors de plusieurs interviews ! Mark et Peter cosignerons ensemble le titre Between The Lines .Peter Criss continua en renommant le groupe Criss avec Phil Naro.
Mark participe au projet TAMPLIN AND FRIENDS sur l’album An Axe To Grind ou il joue sur le titre « Livin' For My Lord ».
La roue tourne et le zéphyr du succès et de la reconnaissance s’estompant, Mark redevient professeur de guitare et retourne dans l’anonymat le plus complet pendant 9 ans.
En 1999 sort un EP 5 titres du Mark St. John Project, Mark est accompagné au chant par Phil Naro (ex Criss), Roger Banks à la batterie et Stan Mizcek (ex-Honeymoon Suite) à la basse, l’album est produit par Mark St.John, Steve Major et Phil Naro. Il fait également une apparition sur une "Kiss Expo"  dans le New Jersey.
Il est présent également à celle d’Atlanta en février 2001.



La descente aux enfers …




La vie de Mark St. John est  marquée par la toxicomanie et son addiction à la méthamphétamine qui devient de plus en plus présente dans sa vie.
En janvier 2003 il publie l’album instrumental «  Magic Bullet Theory «  sur le label Loch Ness Monster Records, il est enregistré au Studios Skipmaster à Anaheim  en Californie,  avec son frère Michael Norton à la basse et Dave Goode à la batterie. Mark produit son nouvel opus.
Mark St John participe aux  KISS Expo de Nottingham en Angleterre et à celle d' Helmond en Hollande les 25 et 26 octobre .Il ne peut malheureusement pas assurer ses parties guitares comme prévu  à cause d’un accident mais participe aux chœurs avec le groupe tribute Torpedo Girls en Hollande et Dressed To Kill en Angleterre.
Mark apparaît à la "Kiss Expo d’Atlanta" en 2004, ce sera sa dernière apparition à une convention du groupe.
 Magic Bullet Theory ne trouve aucun public et Mark reprend sa vie de  professeur de guitare,  il est  incarcéré le 14 septembre 2006 pendant deux semaines dans la prison Theo Lacy d'Orange County pour possession de drogue,  résistance lors de son arrestation et de tentative de destruction de preuves. Mark St John est agressé par plusieurs co-détenus, qui le passent à tabac pendant 30 minutes sous les yeux des gardes qui ne bouge pas ! Il reste 5 à 6 jours sans pouvoir bouger, sa petite amie a témoigné qu’il était méconnaissable !



Rest in peace …




Mark Leslie Norton de son vrai nom décède le 5 avril 2007 à Los Angeles à l’âge de 51 ans, La cause officielle de son  décès selon le coroner d'Orange County est due à une hémorragie cérébrale consécutive à une overdose d'amphétamines. Mark laisse dans le deuil son frère et sa sœur, Michael et Kathleen ainsi que ses parents Les et Terry Norton, résidant à Orange County, en Californie.
Gene, Paul et Eric Singer auront quelques mots de sympathies à l’annonce de sa mort.
Et sur Kissonline ce simple message sera délivré « KISS se souvient de Mark pour sa contribution au groupe  et envoie leurs condoléances et profonde sympathie à sa famille et amis. »
Bruce Kulick son remplaçant déclara « je tiens à exprimer ma sympathie à la famille et aux amis de Mark St. John. Bien que je l’ai remplacé dans le groupe, j'avais le plus grand respect pour son talent et sa contribution dans Kiss. Puisse-t-il reposer en paix. »



Que reste-t-il  de l’image et de la carrière de Mark st John ?




Sur la longévité de Kiss, peu de chose, un album Animalize, le clip de "Heaven’s on fire", et 3 apparitions sur scène avec un seul concert complet celui de Binghamton le 29 novembre 1984 ,8 mois en tant qu’intermittent du spectacle, mais plus spectateur qu'acteur ! La grande majorité des fans du groupe l’ont oublié depuis longtemps et ceux qui renient la période de KISS unmasked ne savent même pas qui il est ! Mauvais endroit, mauvais moment, mais pas seulement, Paul s’est trompé en l’embauchant, mais peut être que ce fut un mal pour un bien pour le groupe !
Mark n’avait pas la carrure et le charisme pour tenir ce rôle et ce Syndrome de Reiter a été un signe du destin, mais surtout un prétexte qui a servi à Paul et Gene  pour titulariser Bruce au dépend de Mark. Mais la vérité est moins rose, Paul échaudé par Vinnie soit disant "ingérable" et un  Ace instable avec ses démons d’alcool et de drogues, ne voulait pas repartir dans d’autres galères avec un Mark sous piqures et médicaments à longueur de temps pour soulager sa forme rare d'arthrite. Bruce Kulick a déclaré avoir vu celui – ci avec la main très enflée, Mark a confié qu’il n’y avait  jamais eu de cas d'arthrite chez aucun membres de sa famille "Je jouais des concertos pour violon à la guitare avant mon entrée dans Kiss disait-il"  pour se justifier.
Mark est la seule erreur de casting de Kiss, celle-ci  incombe à  Paul fraîchement autoproclamé leader, sauveur du radeau de la méduse "Kiss" prenait suite au départ de l’ankh warrior, compositeur et guitariste de génie qui redonna du crédit musical a un groupe devenu has been auprès de ses fans ! Paul dans l’urgence s’est précipité en recrutant un amateur ,non dénué de talent mais totalement novice à ce niveau ,et sa maladie rare causée par le surmenage de ses mains au point que la  douleur soit présente tous les jours et quelque chose qu'il aurait eu de toute façon... ! Mark reconnaît que la pression, la fatigue et le stress ont toujours été là et le fait qu’il ne fut pas mis en valeur et déprécié a accéléré le processus.
 De plus, succéder à Ace Frehley et Vinnie Vincent n’était pas si aisé et Bruce Kulick mettra quelques années pour s’épanouir et redynamiser Kiss ! Mais Paul apprenant très vite de ses erreurs, a su rectifier la trajectoire du combo à partir de Crazy nights et en refaire un groupe majeur dans l’industrie musicale !
Après sa rémission Mark a tenté de (re)lancé sa carrière en montant son propre groupe puis en s’associant avec Peter, mais 2 noms ne font pas un groupe et le bateau sombra, Peter attendra 1996 pour revenir sous les feux des projecteurs, Mark restera dans l’obscurité et retourna à sa vie pré kissienne !



Dead again …




Dans une interview au Magazine Guitar World d’avril 2014, Paul et Gene dissertent sur leurs guitaristes qui ont jalonnés les 40 ans du groupe et le moins que l’on puisse dire, c’est que là où Mark se trouve, ses oreilles ont dû siffler...
Paul déclarant: "l’histoire avec Mark, est que pendant l’enregistrement d’Animalize, il est venu à la maison un soir avec un solo d'une des chansons. Le lendemain il est revenu et m'a joué quelque chose qui était bien un début. Puis je l'ai dit,  Play it again. Et il me dit: « je ne peux pas. » Le gars ne pouvait pas  jouer la même chose deux fois, parce qu'il ne savait que faire vomir des notes de sa guitare. Il n'existait aucune structure dans son jeu. Alors je lui ai dit, rentre à la maison et va écouter Eric Clapton, écoute Paul Kossoff. écoute Jimmy Page. Et il me regarde et me dit: « Je peux jouer plus vite qu'eux. » Voilà le résumé ! »
Et Gene de poursuivre «  Le jeu de  guitare de Marc c’était comme une abeille en colère qui vole autour de votre tête. Un son très  irritant. Il vous montrerait que ses doigts pouvaient s’étirer sur les 11 frettes. Il pouvait jouer très vite, avait toutes les techniques, mais  Il n'avait pas de  style ni d'âme. »
Des propos diamétralement opposés à ceux distillés après son décès. Gene  se fendant d’un "Mark était un grand guitariste et un homme bon. Il nous manquera. » Et Paul "Mark a essayé de faire de son mieux pour devenir le guitariste de KISS, pour nos fans, afin que nous puissions continuer à aller de l'avant. J'ai apprécié et suis fier de notre travail ensemble sur 'Animalize "
Kiss étant un bisness, sans scrupule, ni sentiments,  pour les 7 ans du décès de Mark, le 5 avril  Kissonline dans une certaine hypocrisie se souvenait de leur ami !
Mark me fut qu’une pièce du grand puzzle Kiss, la plus petite, mais elle fait partie intégrante de ces ruisseaux qui font les grands fleuves, et la légende Kiss ne serait pas après 41 ans aussi grande si Mark Norton alias St John n’avait apporté sa pierre à cet édifice.
Un peu de respect, de compassion et de mise en valeur de tous les membres qui ont fait Kiss au cours de ces 4 décennies, plutôt que de vouloir remplir le tiroir-caisse de dollars  sur la seule image du Kiss original serait bienvenue... La quasi majorités des fans du groupe salueraient l’initiative. Gene et Paul ont la mémoire courte et le groupe bien vivant aujourd’hui serait mort et enterré si Eric Carr, Vinnie Vincent, Mark st John, Bruce Kulick et Eric Singer n’avaient fait perdurer la musique unmasked et plus créative d’un groupe que les soit disant " vrai fans" avaient désertés après l’abandon des masques !!!
Gene et surtout Paul ne sortent pas grandit du Rock’n’roll All Fame, Kiss c’est 10 musiciens et tous y avaient leur place. Et si l’institution n'en souhaitait qu’une partie... Tout simplement refuser, cette bien "pâle" intronisation, aurait était le signe que Kiss était un tout !
Kiss a vécu sans cette distinction pendant 40 ans, mais l’ego de certains a été plus fort !
Est-ce un signe que le groupe est enfin à l’écoute de son public, mais lors de la sortie de cette récente compilation "Kiss 40", les 10 membres y sont crédités (même Vinnie Vincent non membres officiels... selon Paul et Gene) Et chacun a même droit à sa petite photo contrairement au programme tour censé célébrer les 40 ans du groupe !
Allez comprendre...
Simple suggestion, Est-ce le fait que ce soit Tommy Thayer qui ait supervisé ce projet (Tommy véritable fan du groupe) et qui a eu cette (belle) idée de mettre à l’honneur tous ses membres ? Ou alors Gene et Paul ont-ils retrouvé une conscience ?
Peut-être un peu des deux...
Laurent Richier ( Kiss France Forum - Kiss Army France )

Remerciement 1 : MERCI à toi Mark, tu es a jamais dans nos cœurs et des titres comme Thrills in the Night, I've Had Enough (Into The Fire),  Under the Gun ou le classique Heaven's on Fire  font perdurer ton souvenir pour toujours.

Remerciements 2 : Didier Jernasz, KISS faq, forum Vinnie Vincent, Sylvain Verne, Kiss-related-recordings, ainsi que blabbermouth.


Commentaire ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rocknroll.forum-nation.com
 
Mark st john
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Lee Hooker
» John Mayall
» DADDAD - Ben, John et qui d'autres ???
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» john butler solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France Forum  :: Bienvenue :: Bistrot-
Sauter vers: